Eglise Saint GrégoireHistorique 

Cette église, construite au XVIIe siècle, a été classée le 30 mai 1931 "monument historique".

Elle est placée sous le vocable de St Grégoire qui vivait au IVe siècle.

L'histoire de ce saint qui vécut à Tallard est une histoire auréolée de légende mais qui a puisé ses sources dans une vérité confirmée depuis par des chercheurs.

" Grégoire naquit au IVe siècle, à Amnice ou Avnic sur les bords de l’Euphrate dans la Grande Arménie. Il y fut nommé évêque. En 363, les Perses envahirent l’Arménie. Les chrétiens, martyrisés,  fuirent pour la plupart devant les persécuteurs.

Quelques évêques, dont saint Grégoire, partirent sur les routes. Leurs pas les conduisirent en pèlerinage aux Indes sur le tombeau de saint Thomas. Tout au long de ses pérégrinations, Grégoire eut le souci d’évangéliser les foules. Attaqué un jour par des barbares qui le jetèrent en prison, il parvint à soigner et guérir le fils du chef qui le remit alors en liberté. Grégoire reprit ensuite la route pour un nouveau pèlerinage à Jérusalem.

Sur le tombeau du Christ il tomba gravement malade. Guéri, celui qui était toujours évêque d’Amnice et n’oubliait pas pour autant son diocèse, s’en éloigna pourtant davantage. Car, devenu pèlerin par force, il avait pris goût aux voyages. Ses yeux se tournèrent alors vers Rome. Nous sommes au IVe siècle et c’est une véritable habitude d’aller voir le Pape. Grégoire le rencontra et, sur son conseil, il décida de se rapprocher encore plus de l’occident. Le voilà alors parti pour les Gaules, où il rendit visite à saint Martin évêque de Tours dont la renommée était immense. Cette rencontre eut lieu vers 397. Heureux de s’être entretenu avec le saint homme, Grégoire envisagea enfin un retour vers son Arménie natale qui lui manquait après tant d’années d’exil. C’est bien sûr à pied qu’il repartit, étapes par étapes, et en profita pour évangéliser les Gaules sur son chemin. Grégoire était vieux, fatigué, mais le désir de retrouver son pays le poussait vers l’avant. Son chemin  passa par les Alpes vers l’an 402 et il fit halte chez l’évêque de Gap saint Rémy ou Remède.

Il y séjourna un peu pour reprendre des forces. Impossible de savoir combien de temps dura cet arrêt. Cependant, un jour, l’évêque invita Grégoire à l’accompagner à Tallard pour y bénir une église. Grégoire, charmé par le village et sentant ses forces le quitter, pensa qu’il ne pourrait continuer son voyage plus loin. Il décida donc de s’installer à Tallard pour évangéliser la population. Il ne ménagea pas sa peine qui finalement portera ses fruits. Mais l’usure et la vieillesse eurent raison de l’homme qui tomba un matin frappé d’une crise d’apoplexie sur les marches de l’autel où il s’apprêtait à dire la messe. C’était le 21 septembre 404. Il fut enterré à Tallard.

Les guerres de religions obligeront par la suite les tallardiens à démolir leur église dédiée à St Etienne et située hors des murailles dans le cimetière, celle ci servant de repaire aux huguenots. La guerre terminée, les tallardiens décidèrent de faire construire une nouvelle église sur l’emplacement de deux chapelles dont une était dédiée à saint Grégoire. C’est peut être de celle ci que vient le grand portail central très ouvragé de style Renaissance. A noter, la date dans les entrelacs gothiques du linteau : 1549. Certains lisent  1149 mais comme l’a fait remarqué Joseph Roman historien, au XIIe siècle on utilisait les chiffres Romains. Sur les monuments la date est en chiffres Arabe c’est donc bien 1549. Ainsi a-t-il clos toutes discussions à ce sujet.

Depuis 1954,  à l’initiative du curé de la paroisse le Père Richard Duchamblo, un pèlerinage réunissant les Arméniens de la région a lieu toutes les années à la date de la mort de saint Grégoire. L’évêque était fort apprécié par la population, si bien qu’un   culte spontané et populaire va naître autour de cette tombe. Il devint pour les tallardiens saint Grégoire, même s’il fallut attendre plus de dix siècles pour que Rome le canonise. Les reliques du saint homme sont conservées pieusement dans une chapelle où eut lieu de nombreux miracles.