nuageux

Aujourd'hui
01 novembre 2020

Temps nuageux

Température actuelle
20.0°

Château et Patrimoine

Le château de Tallard est fermé

après une très belle saison

L'ensemble de l'équipe du service patrimoine de la ville de Tallard tient à vous remercier pour cette si belle saison :

Près de 1000 visiteurs depuis début juillet,

60% d'entre vous étaient originaires de la région Sud - Provence Alpes Côte d'Azur dont 70% de Hauts-Alpin ; vous avez les vacances locales !

Les visites du château se faisaient à guichet fermé depuis le 10 août et ce jusqu'à ce matin.

SANS OUBLIER DURANT CETTE BELLE SAISON :

De très belles (bien que peu nombreuses) soirées de réalisées dans l'enceinte du château,

Des visites nocturnes depuis début août toutes complètes,

Un énorme travail réalisé par les associations pour continuer à proposer des animations de qualité tout en respectant les protocoles liés à la crise sanitaire.

Clap de fin sur un été différent, bien que rendu magnifique grâce à vous tous

Le château de Tallard... 800 ans d'histiore

Dès le Xe siècle, Tallard est sous la protec-tion des princes d’Orange et ce jusqu’en 1215, date à laquelle ils céderont les terres aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Ces derniers y construiront un petit castelet sur l’emplacement du château actuel avant de les échanger en 1322 à Arnaud de Trians. Il devient le premier seigneur de Tallard et va bâtir un château fort à partir de l’édifice exis-tant (ruines du logis actuel).

En 1326, Tallard devient une vicomté avec le rattachement de 7 paroisses environnantes. Par suite de successions, Bernardin de Cler-mont, descendant d’Arnaud de Trians, épouse en 1496, Anne de Husson, une riche héritière comtesse de la ville de Tonnerre. Cette union va lui permettre de réhabiliter l’ancien châ-teau fort pour en faire une belle demeure en y ajoutant le corps des Gardes, la chapelle seigneuriale, le châtelet d’entrée et le parc de la Garenne.

Cependant, à partir de 1562, les guerres de religions vont conduire les Clermont à l’exil pendant plus de 20 ans. Le château de-vient alors la scène de nombreux combats et attise la convoitise de François de Bonne de Lesdiguières, chef de guerre des protestants.
La forteresse, affaiblie, est rachetée en 1600 par Étienne de Bonne d’Auriac qui la fait restaurer. Sa descendance, Camille d’Hostun, héritier par sa mère, vicomte et maréchal de France sous Louis XIV, en devient le nouveau propriétaire.

En 1692, le duc de Savoie et ses troupes attaquent le château et l’incendient. Il sera laissé à l’abandon jusqu’en 1897, date à la-quelle Joseph Roman, historien et archéologue, le rachète.

En 1927, le château est vendu à la comtesse Blanche de Clermont Tonnerre qui s’emploie-ra à le faire revivre jusqu’à son décès en 1944. Le château revient en héritage à sa petite nièce, Marie Christine de Bourbon Sicile qui n’ayant alors que 10 ans ne pourra l’entre-tenir. C’est dans les années 50, qu’une véritable prise de conscience de sauvegarde de ce patrimoine exceptionnel est initiée par le nouveau prêtre de Tallard, Richard Duchamblo, passionné de vieilles pierres. La commune de Tallard, consciente de son patrimoine, rachètera le château en 1957.

En 1958, le corps des Gardes est classé monument historique, ouvrant une période de restauration réalisée sous l’égide du Comité de sauvegarde du château de Tallard, émanation de la Société d’Études des Hautes-Alpes.
Un bail emphytéotique de 99 ans sera signé en 1964 autorisant la Société d’Études à poursuivre son travail de restauration et de protection : le château a été classé dans son ensemble en 1969.
Ce bail est finalement résilié en juin 2012, la commune de Tallard reprenant l’entière disposition du château.

Le Logis seigneurial

Tout au fond de la cour d’honneur se dresse le logis seigneurial, partie la plus ancienne du château dont les vestiges datent du XIVe siècle.
Cette partie fut rénovée par le seigneur Bernardin de Clermont au XVIe.
Le logis comptait trois étages et deux sous-sols voûtés, desservis par la tour des escaliers. Le sous-sol était consacré aux cuisines et aux bugadières (endroit ou l’on faisait la lessive) dont des vestiges sont encore visibles aujourd’hui. Cette partie a été entièrement consolidée et certaines tours restaurées
Quelques points intéressants à découvrir :

  • la tour du donjon
  • la tour des escaliers

 

Le corps de Gardes

Le rez-de-chaussée est percé de deux portes à plein cintre. La première est surmontée d’un écusson des Clermont martelé pendant la Révolution de 1789.
Un griffon et un lion mutilés se tiennent à l’entrée, ils portent les insignes des Clermont.
À l’intérieur du corps de Gardes, se succèdent 3 salles voûtées dont une jouxtant la chapelle qui faisait office de sacristie. À l’étage, une salle de plus de 300m² compte 7 croisées (fenêtres à meneaux et croisillons). Au fond de la salle des Gardes s’ouvre une fenêtre à meneaux, donnant sur la chapelle, permettant d’entendre l’office.
Cette salle a été entièrement restaurée.

 

La chapelle Saint-Jean

Cette chapelle a été construite au début du XVIe siècle par Bernardin de Clermont (1440-1522).
La chapelle Saint-Jean et sa façade de style go-thique flamboyant faite de calcaire rose dit « marbre de Guillestre » atteste de la richesse de ses nouveaux propriétaires. Sur les vitraux, figurent les blasons des différentes familles de seigneurs successivement propriétaires du châ-teau .
La chapelle est classée Monument Historique en 1897 lors de son rachat par Joseph Roman. L’intérieur de la chapelle ainsi que la toiture ont été restaurés entre 1964 et 1965.
Quelques points intéressants à découvrir :

  • la statue de la Trinité
  • la statue de l’ange
  • la litre funéraire
  • la piscine liturgique
  • les fenêtres à meneaux
  • les vitraux
  • la crypte funéraire (chapelle souterraine)

 

Télécharger le plan du château

Téléchargez le dépliant du château

Renseignements :

Mairie de TALLARD :
Place Charles de Gaulle  - 04 92 54 10 14 - chateau@ville-tallard.fr

Office de Tourisme :
Place Porte-Belle - 04 92 54 04 29